Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

L’Algérie et l’Egypte : Vincent Courdouan et ses contemporains provençaux 2010 à Toulon - Var / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
FranceVar
Source : #3523 Publié le 19/03/10 | Vues : 365

L’Algérie et l’Egypte : Vincent Courdouan et ses contemporains provençaux 2010 à Toulon / Var

Evènement passé.

Du 3 avril au 27 juin 2010 à Toulon.

L’Algérie et l’Egypte : Vincent Courdouan et ses contemporains provençaux : Au XIXe siècle, l’Orient devient une source d’inspiration pour les artistes. De nombreux peintres marseillais et toulonnais cèdent à cette mode instaurée par Delacroix et Decamps.

La conquête de l’Algérie en 1830 et l’ouverture du canal de Suez en 1869 contribuent au développement de cet engouement pour l’Orient. La situation de Marseille, « porte de l’Orient », facilite le déplacement des artistes provençaux vers l’Algérie et l’Egypte. Ils y découvrent alors un climat, des paysages, une végétation et une lumière qui leur sont presque familiers et dont ils gardent le souvenir plusieurs années après leur retour en France.

L’exposition « L’Algérie et l’Egypte, Vincent Courdouan et ses contemporains provençaux » permet au public d’apprécier la place qu’occupe le paysagiste toulonnais parmi les Orientalistes provençaux. C’est l’occasion pour la ville de Toulon de célébrer le bicentenaire de la naissance de Vincent Courdouan (1810-1893) autour de sa période orientaliste.

Deux voyages suffisent pour classer Courdouan parmi les Orientalistes : un voyage en Algérie (1847) et un voyage en Egypte (1866). Paysagiste avant tout, Vincent Courdouan n’est pas un ethnologue comme beaucoup d’Orientalistes de sa génération. Orientaliste occasionnel, on ne trouve point dans son oeuvre une description minutieuse des moeurs et coutumes du peuple algérien ou égyptien, mais plutôt une vision lumineuse de l’Orient qu’il traduit à travers des paysages.

Courdouan appartient à la génération d’Orientalistes qui suit la trace de Chassériau, Fromentin, Decamps, plus soucieux de peindre les felouques des bords du Nil sous la lumière dorée ou le bleu intense du ciel au-dessus de la rade d’Alger.

Ainsi, une trentaine d’oeuvres de Courdouan, et plus de quatre-vingts oeuvres (pastels, huiles, aquarelles, dessins) de Félix Ziem, Georges Washington, Pascal Coste, François Lauret, Louis-Amable Crapelet, Victor Huguet…, prennent place sur les cimaises du musée d’art. Ces oeuvres, d’artistes qui succombent, comme Vincent Courdouan, aux charmes de l’Algérie et de l’Egypte, proviennent de musées de la région PACA et de collections françaises publiques et privées.

Renseignements :
Direction des Affaires Culturelles - M. Kerténian
Tél. : 04 94 36 36 80 / 22
Musée d’Art - Tel : 04 94 36 81 01

Musée d’Art
113 bd Maréchal Leclerc

Pass Sites
Entrée libre. Gratuit.
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 18h. Visites guidées pour adultes et animations scolaires sur rendez-vous uniquement.

Toulon, 83


Partager :
Facebook



Voyages immobiles. Du 9 juin au 8 juillet 2020 à SAINT-MAXIMIN-LA-SAINTE-BAUME. 09H00