Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

L'agenda du Var avec Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceVar  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  Mode d'emploi

Votre proposition de


Votre correctif ou complément d'information :

Code antispam : 7187 > Recopier le code à 4 chiffres >>>



 
Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Le mardi 04 juillet 2017 à Toulon.

LAURENT KORCIA violon
ELODIE SOULARD accordéon

BARTOK Danses populaires roumaines
PIAZZOLLA Café 1930
RIMSKY JORSAKOV Schéhérazade, 2ème mouvement pour accordéon seul
ALBENIZ / KREISLER Tango
DE FALLA / KREISLER Danse espagnole
BLOCH Nigum
KREISLER Prélude et Allegro
ZARAZATE Airs bohémiens

Placé sous le signe de la flamboyance et du voyage, ce programme consacré à la danse dans tous ses états, nous transporte du méconnu, au connu et à …l’inconnu. Le violon y retrouve sa destination première : celle d’accompagner les pas du danseur, tandis que l’accordéon tient le rôle du piano, en apportant le populaire et le vivant à ces musiques inspirées.
Des « Danses Roumaines » de Bartók aux « Airs bohémiens » (tsiganes) de Sarasate, le cycle est parfaitement logique. Bartók nous offre une brève anthologie de danses apportées de Transylvanie par deux violonistes tziganes. Piazzolla dans « Café 1930 » nous initie à l’histoire du Tango Argentin, alors que Ravel nous transporte à la Havane. « La Danse Espagnole » de Manuel de Falla (transcrite pour violon et piano par le viennois Kreisler) est en réalité gitane et de Grenade, tandis que Nigun (improvisation) nous emporte dans l’univers de la musique hébraïque d’Europe centrale. Le détour par la » Danse Macabre » où la mort joue sur son violon, en marquant la cadence sur les tombes, précède le retour à la vie, grâce aux « Zigeunerweisen » aAirs Tsiganes) du nouveau Paganini que fut Pablo de Sarasate.

TARIFS : de 13,50€ à 27,50€



Débute à 21H30
Avenue de la Tour Royale, 83 toulon